Aides pour aménager son logement et éviter les chutes

Beaucoup d’entre nous ont un souhait : vivre le plus longtemps possible à domicile.

Là où la vie s’est toujours écoulée, où les souvenirs se sont accumulés et où l’on se sent réellement chez soi. 

 

Mais nous ne percevons pas forcément les dangers potentiels dans notre habitation.

Chaque pièce peut receler des difficultés spécifiques. 

 

Le logement doit parfois être aménagé et certaines habitudes doivent être changées, pour pouvoir conserver au maximum une bonne qualité de vie et une autonomie suffisante. 

 

Certains aménagements sont simples à réaliser, d’autres sont plus importants nécessitant des travaux et pouvant bénéficier d'aides.

 

Attention, pour la plupart, elles ne fonctionnent pas a posteriori, lorsque les travaux sont déjà réalisés. C’est à dire que vous devez d’abord consulter ces organismes, monter des dossiers, avant d’entreprendre des changements. 

 

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) propose, sous certaines conditions, des aides financières pour l’amélioration de la sécurité de votre logement. (http://www.anah.fr/) 

 

Pour vous conseiller dans vos démarches, vous pouvez aussi contacter la Fédération SOLIHA, solidaires pour l’habitat. (fusion avec les Pact/Arim) (https://www.soliha.fr/) 

 

La Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA) peuvent accorder aux personnes qui bénéficient d’au moins une prestation familiale (telle l’allocation de logement) un prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah). 

 

Les caisses de retraite et les complémentaires proposent également parfois, des aides. La CNAV par exemple prévoit une telle aide dans le cadre de son Plan d’action personnalisé (PAP) visant à favoriser le maintien à domicile de ses assurés. Renseignez-vous auprès de votre caisse. 

 

Certaines collectivités territoriales (Région, Département, Commune) accordent des aides, des prêts, voire des subventions selon certaines conditions locales. 

 

Pour savoir si des aides spécifiques sont accordées dans votre département, vous pouvez vous adresser à une ADIL (Agence départementale pour l’Information sur le Logement) https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil 

 

Certains travaux d’aménagement peuvent également être pris en charge, dans le cadre de :

• l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) attribuée et versée par le Conseil Départemental. 

• la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) attribuée par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et versée par le Conseil Départemental. 

 

Des crédits d’impôts peuvent être octroyés pour certaines dépenses, réalisées pour installer des équipements pour personnes âgées ou handicapées. Pour en savoir plus, consulter le site https://www.service-public.fr 

Écrire commentaire

Commentaires: 0